Vous êtes ici : Accueil > Les élèves ont vu ces "spectacles"... > Spectacle des "3 chardons" pour les maternelles
Publié : 16 janvier 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Spectacle des "3 chardons" pour les maternelles


 Nous avons assisté lundi 13 janvier au spectacle « les 3 chardons ».


C’était il y a très longtemps, au temps très lointain de la Préhistoire. En ce temps là, les hommes ne savaient pas comment faire le feu, celui qui brille dans la nuit. Et, chaque nuit, dans le noir, les enfants étaient tristes.


Ils avaient peur.


Dans le noir, tout leur paraissait laid, pour Anga aussi.


Anga est un petit garçon qui vit ici, avec sa tribu, au pied du grand volcan.


Et pourtant, depuis toujours, et sans jamais s’arrêter, 3 belles flammes chantent et dansent, sur les braises rouges du grand volcan. Elles forment un grand feu qui brille au loin dans la nuit.


Hélas, les hommes de la tribu d’Anga ne veulent pas monter sur le volcan pour y chercher le feu. Ils craignent trop le grand maître qui gronde à son sommet tout bouillonnant de braises. Ils disent que, si les hommes montent sur le volcan, le grand maître du feu se mettra en colère. Alors, le grand maître du feu crachera dans le ciel ses braises brûlantes.


Les hommes ne veulent pas monter sur le volcan…


Un jour Anga décide de se mettre en route…C’est ainsi que commence l’aventure.


Anga rencontre trois monstres, ce sont les brachibrouks : Brachibrak, Brachibrok et Brachibruk. « C’est moi, Brachibrak, le plus sinistre des sinistres brachibrouks ! J’aime les nuits toutes noires et la tristesse des enfants perdus dans le noir… »


Anga va réussir à se débarrasser d’eux (grâce aussi aux élèves de l’école !) et à libérer les filles du feu. Pour le remercier, le grand Maître du feu lui offre des braises et Anga, grâce à tous les élèves qui l’ont aidé à souffler, va allumer le feu.


Nous avons admiré le « feu de théâtre » allumé grâce aux braises rapportées par Anga, cadeau du grand maître du feu.


Les enfants ont participé, par des gestes mais aussi en chantant le chant des filles du feu, prisonnières des monstres dans les cratères.


Même quelques jours après, les enfants en parlent encore. Il faut dire que le thème des monstres les intéresse ! D’ailleurs nous allons continuer à explorer le sujet, au cours de cette période…


 


Les photos


.


.


.


.


.


.


.