Vous êtes ici : Accueil > Sorties scolaires > Au Musée du Loup
Publié : 26 mai 2008
Format PDF Enregistrer au format PDF

Au Musée du Loup

Mardi 13 mai, les classes de Moyenne et Grande Section d’Annie et de Séverine sont allées à la découverte d’un animal qui nous fascine et nous effraie à la fois. Héros de nombreux contes, il est aussi présent dans les expressions « avoir une faim de loup , se jeter dans la gueule du loup, être connu comme le loup blanc, quand on parle du loup on en voit la queue… », et parfois dans nos cauchemars. Qui est-il donc ? Est-il vraiment dangereux ? Y en a-t-il encore en France ? Pour répondre à ces questions et à bien d’autres encore, nous sommes allés au Musée du Loup puis au parc d’Armorique où nous en avons vu « en vrai » (voir autre article)...

 

  

 

Tout d’abord, voici les impressions des enfants après la sortie …

« On a traversé un couloir tout noir et il y avait des petits yeux lumineux. On entendait le hurlement du loup. »

« On était impressionnés par les pièges à loups. Certains étaient énormes. »

« J’aimais bien le piège à loup, quand Loïs y mettait la main. »

« Les chiens portaient des colliers pleins de piquants pour attaquer les loups. »

« On chassait les loups jusqu’à ce qu’il n’en reste plus aucun. »

 

La guide nous a raconté une histoire vraie.

« Il y avait une petite fille qui avait perdu un mouton. Elle avait tapé avec ses sabots de bois pour le faire fuir. Mais il avait emporté le mouton dans sa gueule. Le soir, elle n’était pas rentrée à la maison. Tout le village croyait qu’elle avait été mangée par le loup. Elle était perdue.

On l’a retrouvé le lendemain dans la forêt.. »

 

J’ai bien aimé l’histoire de« John Chatterton, détective ». Il recherchait une petite fille qui ressemblait au petit chaperon rouge. Il retrouvait des indices : des vêtements qui étaient tous rouges.

Elle était prisonnière d’un loup qui collectionnait des tableaux représentant des loups. Il voulait échanger la petite fille contre un tableau représentant un loup bleu sur fond blanc.

Mais c’était un menteur, car il voulait manger la petite fille et sa maman.

Dans la pièce, tous les tableaux du livre étaient représentées : il y avait des peintures, des sculptures, des statuettes, un loup en fil de fer, un loup en momie,

 

Dans la salle voisine, on consultait de nombreux livres en rapport avec les loups, certains que nous connaissions déjà, comme le petit chaperon vert, d’autres satires comme trois petits loups et le grand méchant cochon, etc…

 

On est allé dans une grande cheminée écouter l’histoire du petit chaperon rouge. On y voyait des images.

 

Un concours était organisé par le musée. On voyait de jolies choses faites par les enfants, des masques, des sculptures…

 

Nous avons déjà beaucoup appris, mais nous continuons nos découvertes à l’école.

Nous recherchons des livres sur le loup, des documentaires et des histoires de loup à la médiathèque, dans les bibliothèques, chez nous…

Nous allons faire un documentaire sur le loup.